Vers 1786, Breguet inventait et introduisait des cadrans d’un style tout à fait nouveau, guillochés en argent ou en or. Le guillochage à la main demeure l’un des signes de reconnaissance d’une montre Breguet. Les célèbres cadrans guillochés de la marque sont identifiables entre tous. Leur élégance, leur raffinement sont le reflet exact des ingénieux mécanismes du mouvement

Classique 9068 en nacre

Classique 9068 en nacre

Nacre irisée sur lignes épurées, la nouvelle montre Classique 9068 incarne le style Breguet, dans une interprétation dédiée aux femmes.

Présentée pour la première fois avec un cadran en nacre naturelle, la Classique 9068 met en lumière les « codes » de l’art horloger Breguet. Abraham-Louis Breguet s’établit à Paris dès 1775. S’inscrivant en opposition au style baroque alors en vogue, la sobriété de ses créations surprend et plaît. Le style Breguet, néoclassique, soutenu par la fiabilité mécanique, séduit de prestigieuses clientes, dont la reine Marie-Antoinette et plus tard les impératrices Joséphine et Marie-Louise puis la Duchesse de Wellington... Dans cette même recherche de simplicité, le cadran de la nouvelle Classique s’anime de nacre blanche sur un fin boîtier en or rose ou blanc. Pour davantage d’éclat, 88 diamants de taille brillant illuminent l’or de la lunette et les attaches du bracelet. Le modèle bat au rythme d’un calibre manufacture automatique aux fonctions essentielles - grande seconde au centre et guichet date à III heures.

Acheter